Le mot de notre curé Michel pour le début du carême

Discerner la présence de Jésus

 

Noël fait déjà partie du passé. Même que l’on souhaite peut-être l’oublier. Car on l’a vécu dans le confinement, sans voir les membres de nos familles.

Déjà nous plongeons dans le carême, il sera facile d’en avoir la face, puisque nous sommes encore confinés. Dans l’évangile du premier dimanche du carême, St-Marc nous relate l’expérience de Jésus au désert. Faut dire que nous aussi, nous sommes partiellement au désert par notre deuxième confinement. Sûrement que cela peut nous aider à comprendre Jésus et nous rendre solidaire de Lui.

Jésus ne se laisse pas avoir par les ruses du malin, Il résiste et rapplique avec la Parole de Dieu à chaque fois. Nous dans cette isolation pandémique nous pouvons trouver du courage aussi dans la Parole de Dieu, car Il ne nous abandonne jamais. Cette année, nous vivrons un vrai carême : confinés, masqués, sans trop de relation avec les autres, un vrai désert dans une société agitée. Quelle chance spirituelle!

Comme chrétiens, nous savons qu’après le carême et la passion, il y a la Résurrection. Il y a la vie! Probablement que la fête aura lieu dans un temps de grande vaccination, donc de libération partielle, voilà notre espérance. Vous savez que le chrétien est un être de désir et d’espérance à cause de l’amour du Christ.

Nous reprendrons peu à peu la vie normale, mais qu’elle sera cette nouvelle normalité? Il y a des choses qui auront vraiment changé. » Rien ne sera plus pareil » affirment les spécialistes de la vie sociale.

La pratique virtuelle par la messe sur YouTube, les fréquentations par Zoom, Skype, Teams, des réunions par internet.

Serons-nous devenus plus prudents dans le rapprochement avec les gens? Et quoi d’autre, l’avenir nous le dira. Les communautés chrétiennes deviendront-elles virtuelles?

Pour Jésus, sa vie après le désert fut le début de son ministère, donc elle était différente qu’avant, elle a vraiment changé : le fils du charpentier est devenu un missionnaire selon la volonté de son Père. Sa tâche fut de proclamer le règne de Dieu. Jésus est venu instaurer le Royaume de son Père, c’est-à-dire un monde meilleur, avec plus de justice, de vérité, de liberté, d’amour et de paix.

Or, durant cette pandémie, nous avons découvert la présence de Dieu chez le personnel de la santé, les bénévoles, les souffrants et aussi chez les mourants. Ils étaient le visage de Dieu. Il nous a vraiment accompagnés dans ces temps difficiles, comme Il l’avait fait à plusieurs reprises pour son peuple.

Plusieurs se plaignent d’avoir manqué la messe et la communion, mais vous savez que Jésus n’a célébré «la messe » si on prend l’expression, qu’une seule fois, la dernière cène. Mais il faut dire qu’elle était la plénitude des messes! Si le manque a suscité le désir, c’est très bon signe, car notre religion en est une de désir. Désir d’être avec le Christ pour toujours.

Ainsi, durant ce carême essayons d’accompagner Jésus, au désert, à la transfiguration, lorsqu’il chasse les vendeurs du temple, lorsqu’il est élevé pour le salut du monde et lorsqu’Il va être glorifié.

Or, si je faisais la démarche, une expérience de désert par quelques heures de silence, sans TV ni internet. Si je me laissais transfigurer par l’amour de Dieu en accordant un pardon à quelqu’un. Si je chassais quelques mauvaises habitudes de ma vie : juger, me venger, ridiculiser l’autre. Enfin, si je me laisse glorifier par Dieu en m’abandonnant un peu plus à Lui.

Alors là, le carême me conduirait vraiment à la Résurrection.

 

Voilà ce que je vous propose pour sortir grandi de cette pandémie.

 

Michel+new carême

AVIS IMPORTANT - CORONAVIRUS

Feuillet
MESSE DOMINICALE  EN LIGNE

 La messe dominicale est diffusée en ligne, voici le lien permanent pour la messe de 11h les dimanches à ajouter à vos favoris.

Michel, votre curé

+

Le mot du Père Michel Bouchard

Michel Bouchard, curé de la paroisse

Grand merci

En ces temps difficiles et en ce temps des fêtes, je veux remercier grandement tous ceux et toutes celles qui ont soutenu notre paroisse et ses œuvres de charité et d’entraide.

Je tiens à dire un merci spécial à l’équipe de la Saint-Vincent-de-Paul, de la Soupière et de la popote volante.

Ces équipes animées par le dynamisme de Liette Massé et Raymond Dagenais.

Tous ces bénévoles, qui composent ces équipes sont devenus les mains de l’amour de Dieu pour les plus faibles et les démunis.

De l’équipe pastorale, merci à Christine Farah qui fait un travail magnifique avec les parcours des enfants par internet.

Je remercie aussi le personnel de soutien de la paroisse : Diane Ladouceur pour sa précieuse et indéfectible collaboration à l’administration de la paroisse et Yves Landry pour la pastorale responsable.

Merci à Claude Coursol pour le gigantesque travail dans le dossier de la Berge des baigneurs, également un grand merci aux marguilliers pour leur collaboration à l’administration de notre paroisse.

Un merci spécial à Claude Brissette de son appui et des sa présence enrichissante chez-nous.

Tous ces gens font que notre communauté chrétienne est bien vivante.

 

Michel Bouchard, curé

+

Prochains évènements à l'Église

Consultez nos prochains évènements et horaires en cliquant ci-bas!


TOUS LES ÉVÉNEMENTS