+

Le mot du Père Michel Bouchard

Michel Bouchard, curé de la paroisse

J’ai peur! Réagissons!

J’ai peur pour les enfants et les générations qui suivent!

Le réchauffement climatique se fait plus rapidement que prévu et plus violemment. On n’a qu’à se rappeler l’été qui s’achève; de nombreux feux de forêts dévastateurs, des orages violents, des tornades et ouragans, chaleur plus élevée de 3 degrés en moyenne. Les scientifiques sont unanimes, le réchauffement climatique est plus rapide que prévu et les effets plus sévères aussi.

Que font nos gouvernements? Trudeau dit se faire le champion du respect climatique, en favorisant le pipeline de l’ouest et baissant l’exigence de la vente du carbone.  Essayez de comprendre…

Il trahit ses promesses électorales, cédant aux pressions des pétrolières et des grandes entreprises polluantes. Économie oblige! Les conservateurs ne sont pas en reste, car ils prônent l’abolition de la banque du carbone et parlent à nouveau du pipeline d’Énergie Est.

Notre gouvernement provincial et ses partis politiques n’osent même pas parler de l’environnement et des changements climatiques, alors que nous sommes très en retard pour atteindre nos objectifs. Les partis privilégient la santé et l’économie comme priorités. Mais, si on s’attaquait sérieusement au réchauffement climatique, on réduirait bien des maladies, on soulagerait peut-être le système de santé.

Deux cents personnalités du monde artistique viennent de signer une lettre montrant l’urgence d’agir. Quelle réponse ont donné nos gouvernements?

On parle de disparition d’espèces comme jamais auparavant à cause de ce réchauffement climatique. Cela ne semble pas ébranler nos gouvernants. Pour eux, c’est l’économie avant tout au grand plaisir des riches ce 1% qui possède 82% des richesses mondiales. (Réf : Oxfam Angleterre).

Mais eux aussi seront rattrapés par les effets dévastateurs des catastrophes causées par leur cupidité, ils souffriront moins que nous peut-être car ils sont riches et bien soignés eux. Mais, ils s’éteindront eux aussi et nous, avant eux car nous n’avons pas les mêmes moyens.

La planète se meurt lentement mais sûrement et nous en sommes les exterminateurs, ou les complices silencieux.

Dire que Dieu nous a fait confiance pour bien gérer la création!

Nous sommes en train d’échouer lamentablement. Certains à cause de leurs recherches effrénées des richesses, d’autres à cause de l’indifférence et certains comme victimes d’un engagement vaincu d’avance par les décideurs riches et heureux.

En sommes-nous vraiment rendus là?

Que fait-on maintenant pour réagir et peut-être s’en sortir?

Le pape François dans sa lettre : «Sur la sauvegarde de la maison commune » qui porte sur le respect de l’environnement, nous invite à reconnaître la grandeur, l’urgence et la beauté du défi qui se présente à nous».

Il nous faut une conversion écologique pour créer un dynamisme de changement durable et vivre plus simplement, tout en maintenant de la pression sur les autorités afin que les gouvernements prennent les bonnes décisions pour stopper le réchauffement climatique.

Michel Bouchard, curé

+

Prochains évènements à l'Église

Consultez nos prochains évènements et horaires en cliquant ci-bas!


TOUS LES ÉVÉNEMENTS