Travaux en cours

Demande de permis de restauration pour
Le plan triennal : 2015/2016/2017

Cette construction nommée «Pont couvert» ou «Annexe à la sacristie» est une structure de bois en porte à faux recouverte de tuiles d’amiante de couleur blanche, orientée dans l’axe Nord/Ouest. L’année de construction ainsi que les plans et devis, ne figurant plus dans les archives de la paroisse, ne nous permettent pas d’en estimer les origines et les besoins IMG_0476d’époque. Cependant cette construction est assujettie à l’ensemble patrimonial NEF / sacristie tant par sa structure que par les éléments de la mécanique du bâtiment qui la desservent. Ainsi, elle est reliée aux équipements de détection et combat des incendies (détecteurs et gicleurs) du complexe patrimonial. Il en va de même pour la distribution des éléments électriques qui la desservent (prises 110v et unités d’éclairage) et, en terminant, le chauffage par circulation d’eau chaude, aussi assujetti à celui du complexe.

Cette construction est dotée de quatre (4) fenêtres à «guillotine double» en très piètre état. Les meneaux et seuils endommagés par la pourriture laissent passer le vent et les intempéries et n’offrent plus de protection aux vents froids d’hiver. Les mécanismes d’ouverture des fenêtres étant très endommagés, il n’est plus possible de les manipuler. Il y a présence de deux portes dont l’état de pourriture avancé n’en permet plus l’ouverture. Une des portes donne accès à un balcon en porte à faux qui risque de s’effondrer tandis que l’autre doit être condamnée en tout temps car elle n’offre aucune protection contre une possibilité de chute d’une hauteur de 10 à 15 pieds.

La portion intérieure est une construction dont les planchers de bois sont recouverts de linoléum usé et taché par les infiltrations d’eau. Les murs sont de plâtre de couleur blanche renflés et lézardés par de nombreuses infiltrations d’eau. Le plafond est constitué de petites tuiles acoustiques imbriquées, toutes aussi endommagées par les infiltrations que les murs et planchers.   

En ce qui concerne la mécanique du bâtiment, il a été mentionné à plusieurs reprises l’urgence d’effectuer une correction au niveau du câblage électrique du complexe NEF / Sacristie / Annexe. Des interventions majeures sont déjà planifiés pour les prochains mois et qui auront, comme conséquences, de créer des ouvertures dans les murs et plafonds afin d’en permettre le passage des câbles. La distribution de l’électricité dans cet endroit avait été estimée dans le projet de restauration majeur du panneau «D» étant donné qu’elle lui est assujettie en totalité et qu’elle représente un danger majeur d’incendie ou d’électrocution. Nous avions donc évalué la pertinence de présenter ce dossier à la demande de subvention du ministère en compagnie du projet de restauration des panneaux et filages électriques, les deux étant conçus de façon complémentaire et indissociable. 

Lire la suite