Pastorale responsable

Personne en charge

Yves Landry, coordonnateur paroissial de la pastorale responsable
Tél: 450 625 1963
Courriel: sterosepastoresp@hotmail.com

Qu'est-ce que la pastorale responsable?

Dans le but de veiller à la sécurité et à l’intégrité des personnes à qui elle porte le message de l’Évangile, l’Église catholique à Montréal a adopté en 2016 la politique diocésaine de pastorale responsable, qui vise à assurer un environnement sain et sécuritaire pour tous, et à prévenir toute forme d’abus à l’encontre de toute personne vulnérable.

Une Pastorale responsable est toute action pastorale engagée à ne jamais exercer d’abus au plan sexuel, émotionnel, financier ou physique à l’encontre de toute personne mineure ou vulnérable, dans le souci de protéger la dignité et l’intégrité de toutes les personnes, parce qu’elles sont « à l’image de Dieu ».

Les bienfaits d’une politique de pastorale responsable

Consciente de son devoir de veiller à la sécurité et à l’intégrité des personnes à qui elle porte le message de l’Évangile, L’Église catholique de Montréal a adopté une politique de Pastorale responsable visant :

  • La prévention des mauvais traitements envers des enfants, des jeunes adultes et des personnes vulnérables. La prévention comprend la mise en œuvre d’une procédure d’action (filtrage et code d’éthique) afin de prévenir les occasions de mauvais traitement, de négligence et/ou de préjudice.
  • La protection du clergé, du personnel et des bénévoles contre les allégations de méfait. Il s’agit d’assurer l’intégrité, la sécurité et la réputation de tous les intervenants (bénévoles ou salariés) agissant dans le cadre d’une activité pastorale reconnue.
  • La préservation de la notoriété et la réputation de l’Église catholique dans son ensemble par des actions concrètes posées dans le diocèse de Montréal. Il s’agit de mettre l’Église à l’abri de la diffamation, des sanctions et des impacts qui résulteraient de publicité malveillante.
  • La formation et le soutien pour le clergé, le personnel et les bénévoles.
  • Le signalement de tous les incidents impliquant un mauvais traitement, une négligence et/ou un préjudice. De tels incidents, quels qu’en soient le moment et le lieu, seront signalés immédiatement aux autorités compétentes.

Comme une mère aimante l’Église aime tous ses enfants, mais elle s’occupe et soigne avec une affection toute particulière ceux qui sont les plus petits et sans défense : il s’agit d’un devoir que le Christ lui-même confie à toute la communauté chrétienne dans son ensemble. Consciente de cela, l’Église surveille de façon vigilante la protection des enfants et des adultes vulnérables.

Pape François 4 juin 2016, lettre apostolique en forme de motu proprio du pape François sur la protection des plus faibles.